Les rayures du zèbre

Qu'est-ce qui différencie un zèbre d'un autre zèbre ? Un coach d'un autre coach ?
Rien en apparence. Tous les coachs sérieux ont une formation adéquate. Tous oeuvrent pour « l’accompagnement au changement » individuel et collectif. Tous adoptent une posture neutre et positive. «Un coach pousse à la réflexion par sa méthodologie et aide par sa présence»*, analyse avec justesse le dirigeant d’un grand groupe industriel. Méthodologie, présence, c’est là que s’imposent les différences d’un coach à l’autre comme ces subtiles variantes de zébrures qui démarquent les zèbres les uns des autres.
*Jean-François Polo, Les Echos, Avril 1999

Les rayures d'OCL

Le propre d’OCL c’est une grande connaissance de l’entreprise et l’apport de méthodes moins conventionnelles, éprouvées depuis maintenant… 17 ans !

La gageure (oserais-je dire le talent ?) c’est réussir à entrer dans l’univers de l’autre (« On dirait que tu es dans mon bureau ! »), identifier les points de blocage, les croyances, les erreurs de pensée, les craintes… en faisant en sorte que la personne réalise tout cela par elle-même.

Quelques exemples : ce chef d’équipe en souffrance parce que pour lui les choses ne vont pas assez vite ; cette technicienne remarquable qui paraît froide ; ce cadre dirigeant très compétent qui a du mal à s’imposer en Comité de Direction ; cette femme à la sensibilité extrême, au jugement très fin et qui prend sur elle toutes les émotions des autres…

Nous faisons en sorte de rendre chacun autonome dans le franchissement de ces obstacles. Il faut donc faire réaliser ce que l’on a perçu en tant que coach, par des moyens détournés. Nous réfléchissons alors à la méthode qui pourrait donner les meilleurs résultats. Il peut arriver de constater « bon, ça ne marche pas comme je veux, on va s’y prendre autrement ». Il faut s’adapter à chaque cas, puiser dans différentes ressources, au bon moment. Mon expérience de direction d’interprète se révèle souvent très utile (et ludique !).

D’autres intervenants peuvent venir en appui, notamment lors des coachings de groupe, pour atteindre avec leur créativité et leur univers propre, les résultats visés. Nous travaillons alors en horde, en somme.

Les objectifs sont sérieux, l’on y rit beaucoup.
Si les objectifs sont sérieux, les interventions de coaching individuel ou d’équipes sont vivantes, l’on y rit beaucoup (ce qui n’empêche pas le travail de fond, bien au contraire), les émotions s’expriment.
L’onde de choc des stages se propage alors au fil des séances…

Même si « on ne change pas les rayures du zèbre », on peut donc agir intelligemment pour guider les talents de chacun vers le développement personnel, l’efficacité et l’épanouissement professionnel.
Olivia Lancelin

Sur les traces de mon parcours

Pédigrée :
Olivia Lancelin 51 ans, coach consultant depuis 17 ans.
Anciennement responsable communication et
marketing en entreprise.

Organisme de formation sous le N°11 78 80894 78

La période zébrelle :
Ecole de journalisme de Marseille (1984)
DESS en communication CELSA (1994)

De source en source :
Formation de coach individuel et coach d’équipe (Ecole
IFOD / O. Devillard 1999)
Formation thérapies brèves et analyse systémique
(IGB 2008 - 2009)
Formation de directeur d'interprète
(Technique de l’Actor’s Studio - 1996)

Mode de vie :
En nom propre pour les coachings ou les formations.
En réseau avec d’autres cabinets et consultants pour les coachings d’équipe et les formations grand groupe ou les
cycles longs.

La vie en
groupe :

Depuis 1996…
Sony, France Télévision Publicité, Société Générale, Danone, Groupe Auchan (Atac), Adecco consulting, Bacou Dalloz, Geodis, Terreal, Philips, Nielsen, Société Générale, Nature et Découvertes, NXP, PMU, Néopost, Bull, Mc Donalds, Thomson, France Telecom Orange, IPSEN, Université GDF SUEZ, Man Camions & Bus, SNECMA et Groupe ECCE, Bigben Connected